L’ARTHRITE RHUMATOÏDE : PARCOURS DU PATIENT – VOTRE MALADIE, VOTRE TRAITEMENT

Le diagnostic de l’arthrite rhumatoïde (AR) n’a rien de simple. Comme c’est une maladie chronique, il n’y a pas de cure. Toutefois, c’est possible de gérer et d’atténuer ses symptômes.

La compréhension de votre plan de traitement et sa coordination avec votre médecin sont des étapes importantes pour rester en santé. L’arthrite rhumatoïde est complexe, mais son traitement ne doit pas l’être.

Les options de traitement varient. Il peut s’agir de médicaments anti-inflammatoires, qui soulagent la douleur et réduisent l’inflammation, de médicaments antirhumatismaux, qui ralentissent la progression de la maladie, ou de médicaments biologiques, qui ciblent les aspects du système immunitaire responsables de l’inflammation. Vu la complexité de la maladie et les nombreuses options de traitement, c’est essentiel de surveiller de près votre plan de traitement.

Cette vidéo présente le parcours d’une patiente, du diagnostic au traitement. Son parcours est commun : elle est d’abord frustrée et confuse concernant les symptômes; elle découvre ensuite des traitements efficaces avec son médecin; et elle poste des questions en cours de route pour rester informée et s’assurer d’obtenir les médicaments voulus.

Pourquoi est-ce important d’obtenir le médicament voulu?

Voici un scénario possible : Une personne atteinte d’AR prend actuellement un médicament biologique innovant de marque; toutefois, c’est possible que le médecin écrive la dénomination commune internationale (DCI) au moment de renouveler l’ordonnance. Comme la DCI du médicament biologique et du médicament biosimilaire est la même, c’est possible qu’un pharmacien remette au patient le produit biosimilaire plutôt que le médicament biologique innovant.

Les médicaments biosimilaires sont similaires, mais non identiques aux médicaments biologiques innovants qu’ils visent à reproduire. Santé Canada recommande que ce soit le médecin, en consultation avec le patient, qui prenne la décision de substituer un médicament biosimilaire à un produit biologique innovant.  Étant donné la possibilité d’une substitution involontaire, il est essentiel de connaître le médicament prescrit ainsi que le médicament obtenu.

Si vous avez des questions sur vos médicaments, veuillez parler à votre médecin.

Après avoir lu cet article, êtes-vous plus susceptible de parler de votre traitement à votre médecin?

Inscription aux alertes électroniques