5 questions à poser à votre médecin sur la santé des os

Vous êtes en route vers le bureau de votre médecin? Bravo! Les examens réguliers sont essentiels à une vie heureuse et sans souci au troisième âge.

Or, les visites régulières ne suffisent pas, à elles seules, à garantir votre bonne santé. Vous devez aussi poser les bonnes questions. La perte osseuse est une conséquence naturelle du vieillissement, mais si vous n’y prêtez pas attention, vous risquez de subir des fractures ou d’autres complications. Le fait de poser les bonnes questions peut vous aider, ainsi que votre médecin, à protéger vos os contre les fractures ostéoporotiques potentielles.

Dans cette optique, voici quelques questions à poser à votre médecin lors de votre prochain rendez-vous.

Comment savoir si je suis à risque d’ostéoporose?

Plusieurs facteurs peuvent accroître votre risque d’ostéoporose. Les hommes commencent généralement à subir une perte osseuse vers l’âge de 65 ans, alors que pour les femmes, c’est au début de la ménopause. Ceux qui consomment moins de 1 000 mg de calcium par jour pourraient aussi souffrir d’une mauvaise santé des os. La consommation d’alcool et de tabac, les fractures à la hanche chez un parent et les antécédents de fractures à la suite d’un léger traumatisme sont d’autres des facteurs de risque importants pour l’ostéoporose.

Heureusement, le dépistage précoce de l’ostéoporose et la gestion de cette maladie peuvent vous aider à maintenir une qualité de vie élevée. La première étape dans ce parcours consiste à vous renseigner auprès de votre médecin sur les facteurs de risque et les complications de cette maladie. Répondez à ce questionnaire pour savoir si vous êtes à risque d’ostéoporose.

Quels sont les signes précurseurs?

Bon nombre de patients ne savent pas qu’ils souffrent d’ostéoporose avant de subir une fracture douloureuse à la hanche, à la colonne vertébrale ou au poignet. Toutefois, il y a des signes précurseurs moins graves qui pourraient vous aider à dépister cette maladie à un stade plus précoce.

Si votre subissez une perte de taille, l’ostéoporose devrait être une préoccupation majeure. Puisque la perte osseuse peut s’intensifier chez les personnes de plus de 50 ans, les membres de cette tranche d’âge devraient aussi consulter leur médecin pour réduire leur risque d’ostéoporose. 

Est-ce que mes autres médicaments peuvent nuire à la santé de mes os?

Certains médicaments, comme les thérapies hormonales pour le cancer du sein ou de la prostate, peuvent causer l’affaiblissement des os. Au moment de parler de l’ostéoporose à votre médecin, demandez-lui si vos médicaments actuels sont susceptibles d’affecter la densité de vos os. Le fait de soulever cette question avec votre médecin peut vous aider à bien gérer votre maladie, tout en tenant en échec le risque de perte osseuse.

Comment puis-je amoindrir mes risques d’ostéoporose?

Bien que l’ostéoporose puisse seulement être gérée, et non guérie, il y a des façons de réduire vos risques. Dans chaque cas, l’alimentation et l’exercice sont cruciaux. Ostéoporose Canada encourage les patients de plus de 50 ans à consommer trois portions par jour de produits laitiers à forte teneur de calcium ou des aliments tels que des boissons de soya, des jus ou des poissons riches en calcium.

Un programme d’exercice régulier peut aussi contribuer à la réduction des risques d’ostéoporose. Plus précisément, l’entraînement musculaire, les exercices d’équilibre, l’amélioration de la posture et les activités aérobiques peuvent tous protéger les Canadiens contre les chutes et les fractures. Parlez à votre médecin de la prévention ou du traitement de l’ostéoporose pour élaborer un programme adapté à vos besoins.

Qu’est-ce qu’une évaluation du risque de fracture sur 10 ans et en ai-je besoin?

Bien que le calcul de votre densité minérale osseuse puisse aider les médecins à déterminer le degré de votre perte osseuse, plus de renseignements sont requis pour évaluer votre risque de fracture. Une évaluation du risque de fracture sur 10 ans offre une analyse plus complète qui se penche sur de nombreux facteurs. Parmi les indicateurs potentiels, citons la densité minérale osseuse, l’âge, le sexe, l’utilisation de stéroïdes et les fractures antérieures. Une fois terminée, cette évaluation pourra aider le médecin à déterminer le risque de fracture d’un patient. 

Lors de votre prochain rendez-vous chez le médecin, imprimez le feuillet ci-dessous sur les risques d’ostéoporose pour vous aider à orienter la conversation et à vous souvenir des questions à poser.

Feuillet sur vos risques d’osteoporose

Après avoir lu cet article, êtes-vous plus susceptible de parler à votre médecin pour obtenir une évaluation de votre risque de fracture sur 10 ans?

Inscription aux alertes électroniques